Maître de Conférences HDR

Béatrice BARTHE

Maître de Conférences HDR en Ergonomie
Présidente de la Société d’Ergonomie de Langue Française (SELF) https://ergonomie-self.org/
Experte et rapporteure de l’Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) https://www.anses.fr/fr
Présidente du Resact (Recherche Scientifique pour l’Amélioration des Conditions de Travail) https://resact-mp.com/

Coordonnées

Adresse
Laboratoire LPS-DT Maison de la Recherche Université Toulouse - Jean Jaurès 5 Allées Antonio Machado F-31058 TOULOUSE Cedex 9
Mail
beatrice.barthe@univ-tlse2.fr

Thèmes de recherche

Une grande partie de mes travaux se centre sur les temps de travail atypiques, temps de travail qui placent les personnes concernées en situation de désaccords temporels avec leurs temps biologiques, les temps de leur vie sociale et familiale ainsi que les temps du travail.

Je cherche à produire des connaissances sur les « accords » mis en place dans l’activité par les travailleur.euse.s, pour harmoniser, individuellement, collectivement ou socialement, les variabilités impactées par ces horaires décalés.

La conception sous-jacente de cette approche est que les femmes et les hommes qui travaillent, en horaires atypiques ou en horaires standards d’ailleurs, sont actifs. Ils mettent dans leur travail ce qu’ils sont, ce qu’ils vivent, ce à quoi ils aspirent. Ils composent et interprètent le travail à faire dans le cadre temporel qu’ils ont ou non choisi, et ce, dans différents autres cadres : ceux du travail, ceux du hors travail. Cette activité qu’ils y mettent, cet « élan de vie et de santé propre à l’être humain » (Schwartz & Durrive, 2009) se retrouve aussi dans la gestion des dissonances générés par les horaires atypiques. Mes travaux s’inscrivent donc dans une vision constructive, systémique et globale des hommes et des femmes au travail, dans la lignée de l’approche de l’ergonomie de l’activité.

C’est dans ce cadre que se situe mon positionnement de recherche sur les temps de travail ainsi que sur les autres et projets de recherche pour lesquelles je fais de la recherche-action. Le rôle de l’ergonomie étant de transformer les situations, ma posture de chercheuse est alors de produire des connaissances sur les réalités du travail, et ses variabilités pour concevoir des situations de travail qui soient favorables à la santé des travailleur.se.s ainsi qu'à celle des organisations du travail. Je soutiens la nécessité de tenir une approche systémique et multifactorielle pour être en mesure d’agir de façon globale, adaptée et efficace sur les situations et d’améliorer ainsi les conditions de travail et de vie des salariés.

Mots-clés :
Nouvelles formes de travail en temps atypiques ; Activité ; Santé ; Travail de nuit ; Secteur hospitalier ; Interdisciplinarité ; travail collectif ; collaboration pluri-professionnelle 

Projets de recherche en cours :

  • 2021-2024 - Innovation technologique et développement de la santé des soignants et des résidents en EHPAD. Contrat de collaboration CIFRE OSO-IA – Laboratoire LPS-DT piloté par Béatrice Barthe. Direction de doctorat : Yann Le Chêne.
  • 2019-2022 - Intelligence Artificielle, prévention de la santé au travail et usages dans les centre de tri de déchets. Projet CAPTUR : « Concevoir des Outils d’Actimétrie pour un Travail et des Usages Raisonnés » dans le cadre de l’Appel à Projet de Recherche APR 2019 de l’Université de Toulouse - Région. Projet coordonné par Irène Gaillard (CERTOP), Vincent Charvillat (ENSEEIHT ; IRIT) et Béatrice Barthe (LPS-DT). Projet de recherche pluridisciplinaire (ergonomie, informatique et intelligence artificielle). Co-direction de doctorat : Mélanie Biencourt.
  • 2018-2021 - Intervention et collaboration professionnelle dans les Services de Santé au Travail. Contrat de collaboration CIFRE SAMSI, Service inter-entreprises de santé au travail, Toulouse – Laboratoire CLLE piloté par Béatrice Barthe. Direction de doctorat : Claire Millet.
  • 2017-2020 - Innovation sociale et simulation organisationnelle sur les temps de travail dans le secteur hospitalier. Contrat de collaboration CIFRE Clinique Pasteur – Laboratoire CLLE piloté par Béatrice Barthe. Direction de doctorat : Marlène Cheyrouze.

Informations complémentaires

PUBLICATIONS

Articles scientifiques : extraits

Cheyrouze, M. & Barthe, B. (2018) Travail de nuit en 12 heures : un « scénario de travail» élaboré par les infirmiers dans un service de réanimation, Activités [En ligne], 15-1 | 2018, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/activites/3073 ; DOI : 10.4000/activites.3073

Barthe, B., Tirilly, G., Gentil, C. & Toupin, C. (2016) Resting and napping opportunities and job demands for nurses during night shifts: Impact on sleepiness and self-evaluated quality of healthcare. Industrial Health 54, 157-162

Tirilly, G. Barthe, B. & Gentil, C. (2015) Pouvoir se reposer au cours du poste de nuit : un atout pour le travail ? PISTES, 17,2 URL : http://pistes.revues.org/4514

Le Bris, V., & Barthe, B. (2013). Écrits de relève de poste : une activité continue. Activités, 10(1), 31-

Le Bris, V., Barthe, B., Marquié, JC, Kerguelen, A., Aubert, S. & Bernadou, B. (2012) Advantages of Shift Changeovers with Meetings: Ergonomic Analysis of Shift Supervisors, Applied Ergonomics. Volume 43, Issue 2, March 2012, 447-454

Barthe, B., Messing, K. & Abbas, L. (2011) Strategies used by women workers to reconcile family responsibilities with atypical work schedules in the service sector, WORK. Vol 40, sup 1, S47-S58.

Barthe, B. (2009) Les 2x12h : une solution au conflit de temporalités du travail posté ?, Temporalités [En ligne], 10 | 2009, mis en ligne le 30 novembre 2009. URL : http:// temporalites.revues.org/index1137.html

Cazabat, S., Barthe, B., Cascino, N. (2008) Work load and job stress: two facets of the same situation? exploratory study in a gerontology department. PISTES (Perspectives Interdisciplinaires Sur le Travail et la Santé), 10 (1), http://www.pistes.uqam.ca.

Barthe, B., Quéinnec, Y. (2005). Work activity during night shifts in hospital’s neonatal department : How nurses reorganize health care to adapt to their alertness decrease. Ergonomia IJE&HF, 27 (2), 119-129.

Barthe B., Quéinnec Y. & Verdier, F. (2004) L’analyse de l’activité de travail en postes de nuit : bilan de 25 ans de recherches et perspectives, Le Travail Humain, 67,1, 41-61.

Barthe, B. (2003). La visibilité de l’activité d’autrui, composante de la dimension collective du travail de soin, Travail et Emploi, 94, 51-58.

Barthe B., & Quéinnec Y. (1999). Terminologie et perspectives d'analyse du travail collectif en ergonomie, L'année Psychologique, 4, 663-686.

Chapitres d’ouvrages : extraits

Van Belleguem, L. & Barthe, B. (2016). Temps de travail, temps de vivre : vers une conciliation des vies professionnelle et privée, In M. Christol-Souviron, S. Leduc, A. Drouin & P. Etienne (Eds.) « Performances Humaines et Techniques » D’hier VERS aujourd’hui Toulouse : Octarès Editions

Barthe, B. (2016). Le temps de travail, In G. Vallery, M.E. Bobillier-Chaumont, E. Brangier, & M. Dubois (Eds.) Psychologie du travail et des organisations : 110 notions clés, (pp. 400- 403).  Paris : Dunod.

Barthe, B. (2015). La déstabilisation des horaires de travail, In A. Thébaud-Mony, P. Davezies, L. Vogel & S. Volkoff (Eds.) Les risques du travail. (pp. 223- 232).  Paris: Editions la Découverte.

Toupin, C. Barthe, B., & Prunier-Poulmaire, S. (2013) Du temps contraint au temps construit : vers une organisation capacitante du travail en horaires alternants et de nuit, In P. Falzon (Ed.) Ergonomie Constructive (pp. 75- 88), PUF : Paris.

Barthe, B., Gadbois, C., Prunier-Poulmaire, S. & Quéinnec, Y. (2004). Travailler en horaires atypiques. In P. Falzon (Ed.) Ergonomie (pp. 129-144). Paris : Presses Universitaires de France.

Barthe B., (2000). Travailler la nuit au sein d’un collectif : quels bénéfices ? in T.H. Benchekroun & A. Weill-Fassina (Eds.), Le travail collectif. Perspectives actuelles en ergonomie (p. 235-255). Toulouse : Octarès Éditions.

Quéinnec, Y., Barthe, B., & Verdier, F. (2000). Réduction du temps de travail  et organisation de l'activité de travail : des rapports ambigus et complexes. In D.G. Tremblay & G. de Terssac (Eds.), Où va le temps de travail ? (pp. 133-142).Montréal : Presse universitaire & Toulouse : Octarès Editions.

Rapport d’expertise ANSES

ANSES (2016). Évaluation des risques sanitaires liés au travail de nuit, Avis de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Rapport d’expertise collective, Juin 2016, Edition scientifique, 430p.   https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2011SA0088Ra.pdf