Psychologie du Développement et Processus de Socialisation

Accueil > Psychologie sociale du Travail et des Organisations > Thèses > Thèses soutenues

RUPTURE DU CONTRAT PSYCHOLOGIQUE, STRESS ET SOUFFRANCE AU TRAVAIL : une recherche réalisée au sein du dispositif souffrance au travail du CHU Toulouse – Purpan

Thèse présentée et soutenue par Sabine TRENTZSCH-JOYE, le 19 septembre 2011

Directeurs de thèse : Alain BAUBION – BROYE, Professeur des Universités, Université de Toulouse II –le Mirail Jean-Marc SOULAT, Professeur des Universités, Université de Toulouse III-Paul Sabatier

RESUME 
Cette recherche a pour objet l’étude des déterminants et des effets psychosociaux des situations de travail en termes de stress et de souffrance. C’est sous l’angle du contrat psychologique qu’elle s’intéresse à l’impact des transformations du travail de ces dernières années sur les conditions de son exercice et les relations d’emploi.
Elle porte plus particulièrement sur les processus d’interprétation des ruptures du contrat psychologique et les processus d’ajustement et de restructuration des sujets consécutifs aux évolutions de ces relations d’emploi.
Au plan théorique la recherche se démarque sensiblement des modèles traditionnels en intégrant, dans l’étude du stress et de la souffrance au travail, les dynamiques subjectives. Notre position théorique considère que, le sujet est actif et pluriel dans sa socialisation et dans le développement de ses relations avec son contexte de travail, autant que dans la recherche de réponses aux exigences de l’organisation et aux siennes que dans les régulations subjectives des conflits qui en naissent.
Une consultation hospitalière de souffrance au travail constitue le cadre de cette recherche. Les données recueillies auprès de 103 personnes reçues en accompagnement psychologique dans ce dispositif ont fait l’objet d’une analyse qualitative et d’une analyse quantitative. Des observations cliniques ont été systématiquement confrontées aux résultats d’analyses statistiques.
Nous mettons en évidence un lien entre la perception d’une violation du contrat psychologique et la dégradation de l’état de santé psychologique des personnes reçues en consultation. Nous soulignons l’impact de la rupture du contrat, souvent déclenchée par une transformation dans le milieu du travail, autant sur l’individu que sur sa relation de travail. De ces observations et résultats ressort la nécessité de développer des démarches de prévention pluridisciplinaires.

Mots-clés : stress professionnel, risques psychosociaux, santé psychique, prévention, consultation de souffrance au travail, méthode clinique, rupture du contrat psychologique, perceptions, restructuration psychologique.

ABSTRACT
The purpose of this research is to study the origins and psychosocial consequences of the working situations leading to stress and mental suffering. It is looking primarily at how the psychological contract has been impacted by the changes that have evolved in the working environment in the past years. It is more particularly centered on the mental processes through which a breach of the psychological contract is being perceived and on the processes that are applied to cope with this altered employment relationship.
From a theoretical standpoint, this research departs from the traditional approach to occupational stress insofar as it integrates subjective dynamics into the study of stress and suffering at work. Our theory suggests that the heterogeneous experiences and temporalities of employees have an influence on the organizational socialization as well as on the development of the employment relationship and the subjective regulation of conflicts.
A local public hospital service offering psychological care for people suffering from their working situation provide the frame of the research. The information collected via this clinical work done with 103 persons is used for the qualitative and quantitative data analyses. The clinical observations are systematically compared to the results of the statistical analysis.
We establish a link between the perception of a violation of the psychological contract and the deterioration of the mental health of the persons received in this psychological care center. We underline the impact of the contract’s breach, often a consequence of changes occurring in the working environment, on the individual as well as on the employment relationship.
The empirical and the statistical results emphasize the need for the development and the implementation of psychosocial risks prevention measures by multidisciplinary working groups.

Key words: occupational stress, psychosocial risks, mental health, prevention, psychological care, clinical approach, psychological contract breach, perception, psychological restructuring.

 

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page