Psychologie du Développement et Processus de Socialisation

Accueil > Psychologie du développement et de l’éducation familiale et scolaire > t > Thèses soutenues

Trajectoire scolaire et sens de l’orientation des collégien(ne)s orienté(e)s vers le Dispositif d’Initiation aux Métiers en Alternance (DIMA) : entre expérience scolaire et rapport à l’avenir

Thèse présentée et soutenue par Vincent Bouzignac le 18 décembre 2015

Co-direction : Myriam de Léonardis, Professeur, Université Toulouse - Jean Jaurès ; Valérie Capdevielle-Mougnibas, Maitre de conférences, Université Toulouse - Jean Jaurès

Résumé :
L’objectif de cette thèse est d’analyser l’influence du sens de l’expérience scolaire et du rapport à l’apprendre sur le sens que les collégiens qui entrent en DIMA accordent à leur orientation. Le sens de l’orientation est étudié à partir du modèle de la socialisation active de Malrieu (2003). La population est composée de 416 collégiens de la région Midi-Pyrénées dont 217 ont été orientés en DIMA et 199 sont scolarisés en classe de 3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles (3ème PFP). Tous ont répondu à un questionnaire informatisé dans le cadre d’une passation collective en classe. Une première analyse descriptive, comparative entre les deux groupes d’élèves permet d’étudier les spécificités de la trajectoire et des caractéristiques psychosociales de la population des élèves de DIMA. Une seconde analyse multi variée réalisée uniquement sur les réponses au questionnaire des élèves de DIMA, révèle trois profils d’élèves développant des formes de rapport à l’orientation hétérogènes. Six collégiens représentatifs ont été sélectionnés pour une étude approfondie, par entretiens semi-directifs de recherche.

Les résultats montrent que les élèves scolarisés en DIMA, majoritairement issus des milieux populaires, présentent une trajectoire scolaire spécifique marquée par des difficultés précoces dans les apprentissages. Ce sont des collégiens qui ont développé un rapport à l’école souvent à l’opposé des demandes et attentes institutionnelles. Les collégiens ont construit une représentation positive du DIMA et cette orientation suscite une forte adhésion. Si l’engagement vers le préapprentissage s’articule autour du souhait de rupture avec un passé scolaire aliénant, il s’inscrit également dans le désir d’apprendre autrement. Nos résultats montrent l’influence fondamentale de la socialisation familiale et scolaire dans les remaniements du rapport au savoir qui contribuent à donner du sens à cette orientation. Cette dernière apparaît comme une fonction subjective permettant à l’adolescent de palier les antagonismes et les différents conflits construits au cœur des espaces de socialisation. Le DIMA permet à une grande majorité de jeunes de renouer avec une image de soi ouvrant l’espace des possibles et contribuant au « projet de soi ». L’orientation vers le DIMA représente un point d’ancrage entre espace social et sujet étayant le processus de personnalisation de l’adolescent.

Mots clés : Psychologie du développement, socialisation à l’adolescence, orientation, rapport au savoir, préapprentissage, collégiens.

Abstract :
School trajectory and orientation meaning of middle school students oriented to a work-based learning program (DIMA): between school experience and relation to the future.

The objective of this thesis is to analyse the influence of the meaning attributed to school experience and to the relation to learning on the meaning that the secondary school students who enter a work-based learning program (DIMA) place on their orientation. Orientation meaning is studied after the active socialization model of Philippe Malrieu (2003). The population consists of 416 middle school students from the Region Midi-Pyrénées which 217 were referred to DIMA and 199 were schooled in a Preparatory to Professional Training 9th Grade (G9 PFP). All answered a computerized questionnaire during a collective assessment within classroom. A first descriptive analysis, comparing both groups of students, allowed us to study the trajectory and psychosocial characterizations specificities of the DIMA students. A second multivariate analysis based on the DIMA students’ responses only, revealed three types of students with heterogeneous relations to orientation. Six representative students were selected for further study, based on semi-directive interviews.

The results show that DIMA students, who mostly come from the working classes, have a specific academic trajectory marked by early difficulties in learning. They are middle-school students that have developed a relation to school in opposition with institutional demands and expectations. They have built a positive representation of DIMA and this orientation generates strong adhesion and a high satisfaction rate. If the commitment to pre-apprenticeship revolves around the wish to break with school alienating past, it is also in the desire to learn differently. Our results show the fundamental influence of family socialization and school acculturation processes in the modulations of relation to knowledge that help make sense of this orientation. This orientation appears as a subjective function allowing the adolescent to overcome the antagonisms and the various conflicts built at the heart of social spaces. DIMA enables a large majority of teenagers to reconnect with a coherent self-image, broadening the space of possibilities and contributing to a “self-project”. The orientation to DIMA represents an anchor between social space and the subject, supporting the personalization process of the adolescent.

Keywords: Developmental psychology, Socialization in adolescence, Orientation, Relation to knowledge, Pre-apprenticeship, Middle school students.



 

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page